Une lampe pour son avenir

Naissance du projet

photo page de couvLa société Solerine Maroc Distribution a souhaité, suite à l’observation faite dans les régions isolées du Maroc apporter un concept original porté par les enfants de son pays.

Ne dit on pas selon l’adage arabe : « C’est par  ses branches que l’arbre révèle ses racines. »

Nous avons imaginé, un concept ou l’enfant prendra à l’école la lumière et la portera dans son foyer. Le symbole est grand d’enseignement. Nous avons donc installé au sein de l’école un chargeur solaire de lampes qui seront distribuées quotidiennement aux enfants.

En effet, du fait de l’éloignement des différentes infrastructures, et par la faible densité d’habitation et d’habitant, il existe au Maroc de nombreuses écoles, non électrifiées.

Les élèves, vivent dans des habitations, non  ou  peu électrifiées, s’éclairant pour la plus part, avec des bougies et ou des lampes à gaz. Il en résulte de nombreux problèmes, notamment dans l’éducation. Les enfants ont du mal à étudier le soir,  l’écriture est moins bien maitrisée. Cela ce ressent et se voit sur les cahiers scolaires des élèves.

Il devient donc nécessaire d’apporter une solution destinée aux enfants pour l’amélioration de leur scolarité et de l’éducation.

C’est pour cela, que nous avons imaginé, le principe de ce projet.

Distribuer tous les jours une lampe pour chaque enfant, cette lampe se rechargeant naturellement par le soleil, lors de la présence de l’enfant à l’école.

L’objectif est multiple :

Educatif

  • Nécessité à l’enfant de venir à l’école pour obtenir  sa lampe chargée.
  • Utilisation de la lampe pour étudier et faire ses devoirs à la maison.
  • Responsabilité donnée à l’enfant et rôle social.
  • Prise en charge de l’enfant (matériel confié).

Familial

  • Accès à la lumière pour toute la maison et les tâches quotidiennes.
  • Faciliter les échanges interfamiliaux.
  • Obligation d’envoyer l’enfant à l’école pour ramener la lumière.
  • Allongement de la durée des journées en hiver..

Santé et Sécurité

  • Réduction des maladies respiratoires chez l’enfant et l’adulte, liées aux émanations.
  • Suppression des risques d’incendie et de brulures.
  • Nous avons donc présenté le projet à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale M. Mohamed El Ouafa  qui nous a demandé de faire un test en condition réelle pour validation.